Des souris et des hommes analyse - kmk67.ru

Des souris et des hommes (Steinbeck) : fiche de lecture

Au début, il a voulu titré son œuvre : «Quelque chose qui s'est passé». Cela permettait d'appuyer la banalité et l'universalité des faits. Mais il a finalement choisi «Des souris et des hommes mettant ainsi en évidence les rapports entre les hommes et les animaux. Non seulement l'histoire est respectée mais elle est magnifiée par les dessins à l'aquarelle, en noir et blanc, qui apportent infiniment de poésie à l'atmosphère misérable des fermes où s'emploient Georges et Lennie, les deux vagabonds qui ne rêvent que d'avoir leur terre à eux où élever les lapins qu'affectionne Lennie, le colosse à l'âme d'enfant.

Extrait de la fiche de lecture du livre, des souris et des hommes, le récit s'inspire d'un vers de Robert Burns : «Les plans les mieux conçus des souris et des hommes souvent ne se réalisent pas». L'histoire ressemble beaucoup à celle de Moosbrugger : «L'Homme Sans Qualités» de Robert Musil paru en 1930. «Des souris et des hommes titre original «Of Mice and Men» fut un succès, Steinbeck réalise alors une adaptation théâtrale qui est représentée la même année. C'est un album de toute beauté que j'ai énormément aimé. Lien.

C'est comme ça, c'est tout. La vie est dure et sans complaisance pour les pauvres gens de ces régions des États-Unis de la Grande Dépression. L'amitié qui lie les deux hommes si différents adoucit peut-être le drame mais ne peut en rien empêcher la fatalité qui veut que Lennie ne contrôle ni sa force ni son penchant pour caresser les. Comme Steinbeck, Bertola n'en fait pas trop dans la tragédie, juste l'essentiel. Grâce aux dialogues, brefs, simples et rudes, tout est dit ou plutôt suggéré. Le lecteur comprend à demi-mots ce qui se passe sans que rien ne soit souligné de particulièrement révoltant ou atroce.

Vidéo sur Des souris et des hommes analyse