Et apres musso analyse - kmk67.ru

L'instant présent : Guillaume Musso nous parle des femmes, du

Il y avait donc beaucoup moins de vie et d'énergie. Et puis au bout d'un moment, j'ai eu envie de faire exister pour de bon Sullivan. Entre eux, il y a une complicité, une bienveillance partagée, de belles discussions.

TF : Vos romans suivent souvent le même schéma : beaucoup de rythme et un twist final qu'on ne voit pas venir. Au bout de douze romans, c'est quelque chose que vous travaillez consciemment? Donc on a une métaphore du couple même si là c'est assez particulier parce qu'ils ne se voient qu'une fois par an. Et puis il y a un côté beaucoup plus léger avec la relation entre Arthur et son grand-père Sullivan. TF : Ce retour en arrière vous permet aussi de citer quelques livres sortis à l'époque. Il y a d'ailleurs deux références à John Irving, c'est un écrivain qui a compté pour vous? Puis petit à petit un travail invisible s'est mis en place alors que je travaillais sur un autre livre. Je suis assez partisan de la théorie de Stephen King qui dit que les histoires préexistent au moment où les auteurs les écrivent.

Rédigée de manière claire et. Voir plus. Et puis je pense qu'on se gâche trop souvent la vie avec les regrets et les remords liés au passé ou avec les anticipations et les plans sur la comète que l'on fait par rapport au futur.