Les rois mages tissus - kmk67.ru

Sur les traces des mages d'Orient

Quant au site de Saveh, il fut l'un des plus importants observatoires astronomiques de l'Asie. Les éléments précédents nous éclairent de manière significative sur la civilisation persane d'où les rois mages seraient issus. Trois rois partirent un jour de Saveh pour voir un prophète nouveau-né en Palestine, à qui ils offrirent des présents. Celui-ci leur donna en échange une boîte à ne pas ouvrir. Un témoignage moins connu nous vient de l'historien Flavius Josèphe (37-100 un prêtre juif qui tenta de promouvoir un rapprochement diplomatique entre les peuples juif et romain. Son oeuvre politique fut un échec, mais son travail d'historien constitue une source d'informations de première importance sur son époque.

Elle est d'autant plus précieuse qu'il fait plusieurs fois référence au personnage de Jésus de Nazareth, et qu'il est le premier à le citer. Ainsi, dans son ouvrage " La guerre des Juifs il parle des mages rendant visite à un enfant-roi dont la naissance est annoncé par une étoile, dans une version très proche de celle de Matthieu. Au sein de la ville d'Urmia, l'église byzantine Sainte Marie ( Mart Maryam ) passe pour être très ancienne, et bâtie sur la tombe de l'un d'eux. Elle date du IVème siècle et serait la seconde plus ancienne église du monde après celle de Bethléem. Ils le consultèrent au sujet du nouveau roi, et les prêtres leur indiquèrent la ville de Bethléem. Les mages se rendirent donc à Bethléem, où ils trouvèrent un enfant couché dans une crêche à qui ils offrirent des présents. Le foyer de Takht e Suleiman (m ). Si l'on se dirige davantage vers le nord-ouest de l'Iran, on atteint le lac d'Urmia près duquel est implanté un autre lieu associé aux rois mages. J.-C.). Les fouilles les plus récentes de ses ruines furent effectuées en 2009, à l'initiative d'une équipe du centre iranien de recherches archéologiques dirigée par Pouriya Khadish. Entre autres vestiges, on dégagea les ruines de longs aqueducs et de plusieurs forteresses et relais caravaniers datant des dynasties parthe et sassanide (IIIe siècle av.